Conservatoire de Belle-Île-en-mer

http://apcanbi.fr

Jean-Claude GUENNETEAU : 06 07 08 22 55 

En France, seuls quelques lieux permettent une conservation optimale de l'abeille noire "pure" et Belle-Île en fait partie. Éloignées du continent par 15 km d'océan, les abeilles ne peuvent y venir seules. L'isolement géographique qui a permit la création d'un génotype locale adapté est donc assuré. 

 

Au début des années 80, les apiculteurs bellilois prennent conscience du caractère remarquable de leur abeille noire. En effet, l’île est à ce moment encore indemne des maladies et autres parasites qui menacent l’apiculture française.  Un arrêté préfectoral interdisant l’introduction d’abeilles sur l’île entre en vigueur en juillet 1985 pour une protection sanitaire qui a permit de retarder l'arrivée des maladies et autres parasites jusqu'au milieu des années 2000. 

 

Un nouvel arrêté préfectoral est validé en janvier 2008 « portant interdiction d’introduction sur le territoire de Belle-Île en Mer, de reines d’abeilles, de colonies d’abeilles, de faux bourdons ou de matériel apicole usagé ». 

 

A l’instar des îles d’Ouessant et de Groix, Belle-Ile en Mer dispose d’une des populations d’abeilles les moins introgressées (hybridées) de France…. Il est recensé sur l'île environ 1000 colonies qui appartiennent à 2 apiculteurs professionnels et à une vingtaine d'amateurs. 

© 2016 par POLLINIS pour la FEdCAN - Site cree avec Wix.com

Photos ©Thierry Vezon